Embrouille à l'auberge du château

ou comment le K3 joue à l'auberge espagnole en Bourgogne...

Nadette lessive et repasse, j'écris, cela fait deux jours...nous stoppons de temps à autre pour évoquer un point sommital de notre voyage.

Jeudi 8 septembre, après une visite à Flavigny, notre car reprend la route vers Bussy. 12h.30, il s'arrête devant l'Auberge du château, un petit restaurant prévu au programme. 
La patronne sort et s'informe. Catastrophe !!! il y avait eu confusion, nous n'étions attendus que le lendemain !

L'accorte aubergiste, se rendant compte de sa méprise, nous propose un apéritif en attendant, sur une petite terrasse, en face du resto. Elle réquisitionne un  autre site muni de deux grandes tables, chez les voisins (?!) 

Branle-bas de combat dans la cuisine. Les cuistots sont débordés, mais si nous  acceptons de dresser le couvert et assurer le service de table, elle nous promet un menu de substitution...
Cela marche !

Il faut dire que le soleil ne boude pas.

Un ballet de va-et-vient s'organise dans la bonne humeur, dans l'hilarité même,  car les pichets de vin accompagnent plus que généreusement les plats.
Une partie du groupe est restée sur la terrasse face à l'établissement. Le reste,  le groupe deux, occupe une terrasse à un niveau inférieur, chez les "voisins"...Encouragés par l'absorption du breuvage, les "petites gens" adressent des quolibets à l'"élite" du club. 
La dérive "groseille" de notre belle amicale s'organise...
N.B. Charles et Ninie, par grandeur d'âme sont, eux, restés avec les petites gens  !

L'apéritif, la salade au jambon persillé, le plat garni de viande de boeuf, le  café, l'eau et le vin à volonté ne suffisent pas, la patronne remet à chacun une petite boîte d'anis de Flavigny.
Cette sainte patronne est déjà cent fois pardonnée, mais je présume, en remarquant le sourire de notre brave trésorier, qu'elle césura encore l'addition.

Nous la revîmes au sortir de la visite du château voisin et la bonne humeur était  toujours de mise au moment des adieux.

Henri II

 

Un petit diapo sur cette aventure ici

Écrire commentaire

Commentaires : 0