Lettre à Mme de Sévigné

Une grande dame inspire un visiteur du XXIe siècle

**

Mme de Sévigné
Mme de Sévigné

Chère Madame de Sévigné,

La visite du château de votre cousin Rabutin m’avait inspiré,

Notre président, au préalable, l’avait enveloppé en termes de maître,

Dans ce décor historique, je me sentais, à l’écriture, renaître,

Mais la vie quotidienne, les petits soucis, et les 'groseilles', m’ont rattrapé.

 

« L’auberge espagnole n’est qu’un fâcheux dérapage de cet Henri Groseille. »

 

Voilà trois cents ans, vous célébriez, Madame, la Renaissance,

Et Buffon vous suivit en donnant de la matière à la science.

La mécanique de toute chose allait pouvoir être démontrée,

Les légendes, les tabous, seraient réduits en fumée.

 

Les siècles passent et dans mes problèmes d’électricité,

Par un champ magnétique, et une force, un courant est créé.

Ce que je vous chante, là, est qu’à l’intérieur de la matière, certes!

Des électrons s’échangent, tout est vivant il n’y a rien d’inerte !

 

Aux fréquences choisies, si vous fermez la porte à ce commerce

De matière. Tout se transformera en ondes prospectant dans les airs.

Dans toutes directions, elles se propagent. De l’ubiquité le principe perce !

Les transferts d’ondes en matière aujourd’hui opèrent au laser.

 

« Oui ! Chère Madame, à cet instant mon esprit est chez Marconi, il rayonne… »

 

Une matière se transforme en onde et peut-être en pensée…

Dans cette relativité des choses dois-je craindre les trous noirs ?

Vous n’avez connu ni cinéma, ni génome, ni autres avancées.

Mais vous êtes si sage, Madame ! Rassurez-moi donc un de ces soirs !

Henri II

 

Veuillez excuser, mes écarts de langage: la synchronisation est dans ce cas complexe.

"Les 'groseilles' sortent tout droit d'un film de Chatillez où la vie semble tel un long fleuve"

"Le président, cité, a de belle lettres, et il organise de très beaux voyages... découvertes...

même si on ne comprend pas tous ses termes, ils aiguisent notre curiosité. Lui et son épouse sont à féliciter.

Assurément !"

Écrire commentaire

Commentaires : 0