"Le Petit Bourguignon"

Journal des prétendus échos régionaux

Nous voici presque arrivés au terme de notre voyage bourguignon et il est de tradition au K3 de commenter les faits marquants de ces quelques jours.

Canal de Bourgogne
Canal de Bourgogne

Tout d’abord, le départ sur les chapeaux de roues, à la vitesse VV’, sauf dans les embouteillages, mais ensuite en avalant les kms en même temps que nos sandwiches d’ailleurs, pour rallier, à temps, Cap Canal et le canal de Bourgogne, à Pouilly-en-Auxois, pas trop loin de Dijon, où nous avons « tournicoté » autour d’un rond-point avant de trouver la bonne direction.

Voûte de Pouilly
Voûte de Pouilly

  Très chaudement habillés pour résister aux températures polaires du tunnel, nous avons donc sué stoïquement, puisque nous étions bien à l’abri dans ce petit bateau aux fenêtres fermées.

Naviguant « pépèrement », nous avons eu l’impression à certains moments de progresser dans les couloirs d’une station orbitale de « La guerre des étoiles ».

Butte de Thil
Butte de Thil

Après le double passage d’une écluse et à nouveau sur la terre ferme, ce fut la butte de Thil où Patrick, notre chauffeur, nous a donné l’occasion d’apprécier ses talents de conducteur.

Nos ânesses
Nos ânesses

  Ce fut enfin l’arrivée à l’hôtel (l'auberge de la Feuillouse), au personnel accueillant, aux chambres confortables, à la cuisine savoureuse et…. (Que manque-t-il ?)… aux ânesses naturellement. Malheureusement, nous n’avons pas pu profiter de la piscine flambant neuve because, le temps.

Montréal
Montréal

    Le lendemain, pour goûter à la quiétude d’un beau village médiéval, ce fut Montréal (pas au Canada bien sûr !). Mais attention : ce calme n’était qu’un leurre, car notre " chef " s’est fait agresser par une dame furieuse, lui reprochant avec véhémence d’avoir dupliqué le plan du village : le fameux « copyright » évidemment.

Henri I & II
Henri I & II

  Mais ce n’est pas tout : nos deux Henri, « le I et le II », c’est-à-dire le photographe et le poète, croyant faire partie d’un ost de l’époque (moi aussi j’ai du vocabulaire, vive les mots croisés !) ont raté leur coup, et patatras, Henri II a pris un billet de parterre qu’Henri I n’a pas pu, hélas, immortaliser sur un cliché !

Ancy-le-Franc
Ancy-le-Franc

Ce fut ensuite Ancy-le-Franc, son très beau château, intérieur et extérieur, ses jardins, sa dégustation de vin et de gougère ….et son mignon petit guide (vous interpréterez ceci comme vous voudrez !

Groupe I dans le parc
Groupe I dans le parc

Après le dîner buffet de Montbard, nous nous sommes rendus chez Monsieur Buffon, et là…nous avons éprouvé quelques difficultés à comprendre ce que Jean-Marie et Esther attendaient de nous : "groupe 1, groupe 2, partie sommitale, tours, et orangerie, parc et puis attention…changez !!! "
Ce fut un véritable miracle de nous retrouver tous en sécurité dans le car.
Et pourtant, nous en avions égaré un….Devinez qui….Henri I bien sûr, notre photographe indépendantiste !

Flavigny-s-Ozerain
Flavigny-s-Ozerain

Le lendemain, à Flavigny-sur-Ozerain, Jean-Marie et Esther ont remis cela : « groupe 1, groupe 2, sous groupes !! » Usine, crypte, village, magasin, dégustation que ne nous n’avons pas faite à l’endroit prévu !! Difficile pour nos cerveaux fatigués…

Ça tangue !!!!
Ça tangue !!!!

Aussi, aspirons-nous à reprendre des forces à l’Auberge du château, à Bussy.
Mais là, catastrophe !!
L’aubergiste n’avait pas la même notion des dates que nous : jeudi 8, vendredi 9 ? ou jeudi 7, vendredi 8 ? Les Katroyens étaient-ils donc condamnés à mourir de faim et de soif ? Que nenni ! C’était sans compter sur la débrouillardise et la bonne humeur de notre groupe. Et ce repas restera sans doute comme l’événement qui nous aura amusés le plus. Il faut dire que soleil, apéro et vin ont bien contribué à détendre l’atmosphère !

Voir le petit diapo pour mémoire et la relation de Henri II (embrouille à l'Auberge du château)

Galerie des Grands
Galerie des Grands

Et c’est de bonne humeur que nous avons visité le château de Bussy Rabutin aux dizaines de peintures de rois, de reines, de militaires et de Grands d’alors, que notre exilé se plaisait à railler dans de courtes maximes.
Les jardins nous nous ont ensuite vu nous promener et même presque nous épuiser dans le labyrinthe, n’est-ce pas mesdames ? L’une d’entre nous par exemple, tenant un foulard en main l’agitait désespérément en faisant entendre bruyamment : hou hou ! Hou hou !

Après Alésia, nous récupérons des forces à l’hôtel. Hélas de savants calculs mathématiques ont perturbé le début de notre digestion : combien font en cl 1/3 et ¼ de 75 cl ou d’1 litre? Autrement dit, avons-nous droit à une bouteille de vin supplémentaire ? Savant calcul !

Abstenons-nous donc des excès, quand on sait que, même « saive », un certain d’entre nous ou une certaine essaie de jouer au passe-muraille ou au passe….porte en verre ! Ouche ! ! Cela fait mal ! Demandez donc à Sylviane quand vous la reverrez. A-t-elle dû dire M….ou autre chose à ce moment là?

Réfléchissez….Brenne ! bien sûr.

Petit train à Semur
Petit train à Semur

Aujourd’hui, miracle ! Pas d’incident particulier à signaler, si ce n’est la dureté des sièges du petit train de Semur-en-Auxois. Ces petites douleurs, très localisées ne peuvent être comparées aux souffrances qu’ont connues nos aînés pendant la guerre 1939-1945, qu’une guide excellente nous a fait découvrir au musée de la résistance du Morvan.

Le "speech"
Le "speech"

  Même si notre escapade en Bourgogne ne se termine que demain, avec la visite de l’abbaye de Fontenay et du musée de Châtillon-sur-Seine, Esther, Jean-Marie, nous tenons à vous remercier pour ce magnifique voyage, préparé avec tant de soin, agrémenté d’une documentation abondante et commenté par toi, Jean-Marie, avec tant d’érudition que tout guide professionnel eût été superflu !
Tu nous as d’ailleurs permis d’enrichir notre vocabulaire de termes dont nous ignorions presque l’existence dont « sommital, chalandise, contrevallation, bâti, circonvallation... »

Ouf ti valet ! Voilà nos p’tits Liégeois devenus plus malins (commentaire en wallon). Passant enfin par de petites routes départementales où Patrick a pu faire preuve de tout son art de la conduite, vous nous avez fait découvrir des sites formidables, loin des images traditionnelles de la Bourgogne telles les Hospices de Beaune, les vignobles et les caves.

Terroir bourguignon
Terroir bourguignon

Nous avons pourtant pensé que vous éprouveriez du plaisir à déguster quelques produits du terroir, une fois rentrés en Belgique.

Merci aussi à Patrick pour son adresse et sa gentillesse (nous déposer le plus près possible des sites à visiter par exemple). Nous allons donc lui remettre votre petite contribution. Mais que cela ne l’empêche pas de nous ramener à bon port demain.

 

© Arlette S.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Centrifugal Juicer (mercredi, 10 avril 2013 17:01)

    This is an excellent write-up! Thank you for sharing!