A soixante ans, j’entends qu’est-ce que j’aime !

*-*-*-

    Sur le blog du K3 (site jimdo), on trouve  un joli texte publié par un chroniqueur-animateur connu qui évoque la relativité du temps et des choses. L’écrit me fait souvenir de la rencontre, entre jeunes et aînés, organisée dans ma famille chaque premier janvier. Les valeurs, les aspirations de chacun y sont naturellement toutes relatives.

Ado
Ado

Mon filleul me fait face. Façon de parler, car ce grand gaillard est littéralement couché sur un fauteuil, il enfonce les pouces en poche et la cheville droite s’agite à un rythme accéléré sur le genou gauche.

Je pose une question insensée : « Et les études…comment t’en tires-tu ? »
Boaf !

Inquiet, j’insiste un peu : « Tu as des problèmes ? »
- Nan... Cool !
  Sa mère, s'immisce dans la conversation, elle mentionne les échecs en cours et ceux qu’il a repris de justesse depuis trois ans. Les changements d’orientation, continuels, inquiètent aussi !
- Cool, Man ! J’ai toujours réussi, non ? T’inquiète !
Pour changer de sujet, je lui demande s’il sait dans quelle direction il souhaite s’orienter …
  - Moi, qu’est-ce que j’aime, c’est exercer un métier, où est-ce que c’est, cool…
Il n’a que quinze ans et il sait parfaitement ce qu’il veut ! Il n’a guère besoin de leçons, il se sent déjà réalisé… (J’espère cependant qu’un miracle peut encore tout retourner dans son esprit)

Je souris, tout à coup, en pensant à mon petit pote, Gaël ! Je le taquinais alors qu’il était à l’Université. Je l’avais attrapé, avec mes deux grands bras et l’avais calé, contre ma poitrine, en m’exclamant : « Trente ans et tu es toujours à l’école ! J’ai toujours su que tu n’étais pas fait pour étudier ! »
Deux ans plus tard, mon petit pote entamait sa carrière de chirurgien…

Pour Corentin, il est déjà un peu tard pour ce genre de métier, mais il s’anime maintenant car nos propos évoquent le cinéma.
Il a visionné « Les Intouchables », et il m’expose quelques raisons qui l’ont amené à aimer le film… Ah !
Nos paroles s’orientent maintenant vers les tablettes PC…et il disserte sur les avantages et les inconvénients des modèles Androïd et Apple notes.
Il cite les différents appareils disponibles et les « operating systems » qui les équipent, Windows n’est pas oublié, car il attend précisément la sortie de la commande KINECT…
Je me délecte, je viens de l’intéresser à la conversation, et s’il n’est pas encore assis, il me semble qu’il s’est un peu redressé.
Je lui parlerai de César Franck plus tard… tout est relatif ! Je lui laisserai le temps.

Est-ce que vous voulez savoir qu’est-ce que moi j’aime avant tout chez Franck ?
Il a composé ses huit plus belles œuvres après 60 ans.
A ce moment de la vie, cela me communique les espoirs les plus fous !
C’est relatif, bien entendu…La relativité du temps me rend aujourd’hui beaucoup plus patient que mon petit neveu…
Ce temps m’est réellement devenu précieux : bonjour 2012, les espoirs et les épreuves, la vie que tu portes, je les saisis d'une main ferme, quoi qu’il puisse arriver, en me promettant d’y bannir l’ennui.

 

Henri le Relatif

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0